Charlie, le premier jour du reste de ta vie

By 14 janvier 2015Actualité
Tout est pardonné

Tout est pardonné

Scène de liesse ce matin, à 06h00 devant le bar-tabac au coin de ma rue. 300 personnes se pressaient devant la porte du brave buraliste. Pourquoi, me direz-vous ? Eh bien tout simplement car aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. Aujourd’hui, c’est le jour de parution du nouveau numéro de Charlie Hebdo. Tintintiiiiiiinnnnnnnnnn ! Charlie renaît donc des cendres encore fumantes des 12 dépouilles de ceux qui ont trouvés la mort dans l’attentat perpétré à l’intérieur des locaux du glorieux journal satirique.

Alors pourquoi sortir un nouveau numéro de Charlie ? Pourquoi se servir de nouveau d’une caricature du Prophète pour faire la une ? Pourquoi le gros barbu en manteau rouge n’existe pas ? Pourquoi, désormais, mon oncle s’appelle Martine-Antoinette ? Tant de questions pour SI PEU de réponses…

Pour ce qui est des deux premières questions, je dirais que ne plus paraître aurait été un aveu d’abandon, et qu’il ne faut pas que le terrorisme et la dictature idéologique gagnent, et certes la couverture représente le Prophète, mais un prophète qui pardonne ! Charlie pardonne donc à ses agresseurs, et c’est là une preuve d’intelligence. Pardonnez-leur, à ces crétins d’extrémistes, ils ne savent pas ce qu’ils font. En soi, cela devrait les soulager car pour des gens qui se disent proches de Dieu, la bible ne dit-elle pas « Heureux les simples d’esprit, le royaume des cieux est à eux » ?

Il doit bien y avoir un passage du même style dans le Coran, vu que la religion catholique et la religion musulmane sont deux religions-soeurs… Nous devons tous lutter contre les extrémistes, bordel de merde ! Bon ceci dit ça fait quand même deux barbares de moins sur Terre, soyons honnêtes. Donc, me voilà ce matin en train de prendre mon petit déjeuner, tranquilou loulou, dégustant mon numéro de Charlie et découvrant avec joie et allégresse que les survivants ont gardés toute leur verve, acide, drôle, franche et tendre à la fois. Comme une bonne tarte au citron meringuée.

C’est donc tout content et dodelinant gentiment du cul que je remonte dans ma chambre pour me connecter à Internet et faire savoir au monde entier que « comment j’suis trop content d’avoir Charlie ce matin ! ». Et là, patatra, shakalakababoum, la grosse claque, la désillusion. Je tombe sur ça : http://www.rfi.fr/afrique/20150113-le-nouveau-numero-charlie-hebdo/

Ben alors les gars ? On soutient un jour ou deux et après on se la joue prude ??? Non mais c’est quoi ça ??? Bon, en Algérie tout ce qui va contre la religion d’État est censuré mais on le savais donc du coup pas de distribution de Charlie même si les algériens condamnent les attentats. Au Maroc, même son de cloche. En Angleterre, un soutient timide se fait sentir, on soutient Charlie mais on ne le dit que à voix très basse, histoire de ne pas se mettre à dos certaines communautés. C’est le flegme britannique sans doute. En Australie c’est la loi qui s’en mêle. En revanche, au Mali et en Côte d’Ivoire on salut le pardon prôné par le Prophète façon Charlie.

Qu’on soit bien d’accord, chacun est libre de réagir comme il veut. Mais quand même, nous devons tous lutter pour la liberté d’expression, la laïcité, le respect d’autrui. Ce sont des valeurs que Charlie défend. C’est à croire que c’est encore en France qu’on ose le plus s’indigner, se révolter, dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Voilà ce que ça donne quand la France s’unit et parle d’une même voix :

Voilà donc ce que je vous engage à faire : abonnez-vous !

Parce que nous sommes toutes et tous Charlie.

Photo du profil de Laurent

About Laurent

Contributeur régulier, webmaster, fondateur du site. Tel un Hannibal Smith auvergnat, il adore qu’un plan se déroule sans accroc.

2 Comments

Leave a Reply