Elon Musk : Tony Stark existe vraiment !

By 24 mars 2016Actualité

Pour une fois la réalité rejoint la fiction, Tony Stark existe et s’appelle Elon Musk. Voici comment ce petit génie de la high-tech va révolutionner notre quotidien.

 

La naissance d’un surdoué

Elon Musk est né en juin 1971 à Pretoria, d’un père sud-africain et d’une mère canadienne. A 12 ans il développe entièrement et vend son premier jeu vidéo. A 17 ans, après son diplôme, il annonce à ses parents qu’il veut partir aux USA, prend la nationalité canadienne et échappe de justesse au service militaire (il est donc très intelligent). Il va à l’université Queen’s et autofinance ses études en postulant pour des petits boulots. Et pour finir le tour du propriétaire, il sort de Stanford en 1995 avec un doctorat en physique énergétique. Un cursus de champion, en somme.

Elon Musk

Elon Musk, le vrai Tony Stark

Zip2 et Paypal, les premiers coups d’éclats

En 1995 Elon Musk fonde Zip2, une société dont le but est d’éditer un logiciel de publication de contenus en ligne pour les entreprises. Résultat : Compaq rachète la société 4 ans plus tard pour 341 millions de dollars. Dans la foulée il fonde Paypal, site en ligne spécialisé dans les services bancaires en ligne. En 2002, il revend Paypal à Ebay pour 1,5 milliards de dollars. Musk a 31 et devient l’une des plus grandes fortunes du monde.

Paypal

Paypal aujourd’hui

SpaceX et Tesla Motors, l’innovation au présent

En 2002 c’est la naissance de SpaceX. Musk considère que l’avenir de l’Homme passe par l’exploration de l’espace, et trouve les politiques spatiales des gouvernements trop frileuses. Alors il se met à développer ses propres vaisseaux et programmes spatiaux. Son objectif : rendre possible la colonisation de Mars à l’horizon 2030.

Elon Musk

La nouvelle conquête de l’espace

Parallèlement, son amour pour les énergies propres et renouvelables le pousse à créer Tesla Motors. Tesla construit d’abord une voiture de sport électrique puis produit une berline électrique quatre-portes plus économique : la Tesla Motor S. Le but de la société est de construire des véhicules électriques accessibles à tous sans sacrifier les performances ni le confort.

Tesla Motors

La Tesla Motor S, berline du futur

Hyperloop, le train du futur

En 2012, Musk présente le projet Hyperloop. C’est un train subsonique capable de monter à 1000 km/h et fonctionnant entièrement à l’énergie solaire. Sur le principe, le train fonctionnera dans un tube, sera bardé de panneaux solaires, n’aura aucun contact avec le sol grâce à l’utilisation du magnétisme et pourra rallier Paris et Marseille en 3 minutes. Une sorte d’enfant caché entre le tgv et l’aérotrain (coucou Lucette !).

hyperloop

L’hyperloop convoque les souvenirs de l’aérotrain

Open AI, l’anti-Jarvis

Le dernier projet en date d’Elon Musk. Devant l’explosion des travaux lié à l’intelligence artificielle, Musk fait partie de ces esprits éclairés mettant en garde contres les diverses dérives liées au développement d’IA trop performantes ayant l’obsolescence de l’être humain en ligne de mire. C’est dans ce but qu’il vient de créer Open AI, un centre ayant pour but d’effectuer une veille technologique et de trouver des solutions anti-dérives.

Et si, finalement, Spielberg avait raison...

Et si, finalement, Spielberg avait raison…

En somme Elon Musk fait partie de ces gens qui ne conçoivent pas la technologie comme une fin mais comme une opportunité pour l’Homme de mieux s’adapter au monde dans lequel il vit. A surveiller de près, le garçon !

 

 

 

Photo du profil de Laurent

About Laurent

Contributeur régulier, webmaster, fondateur du site. Tel un Hannibal Smith auvergnat, il adore qu’un plan se déroule sans accroc.

Leave a Reply