Génération Dorothée

By 7 février 2016Actualité

Parmi les « figures » qui marquent l’enfance de tout-un-chacun, il en est dont le souvenir traverse le temps. Dorothée est de celles-ci.

Dorothée

Dorothée, nourrice télévisuelle…

Dorothée, époque Récré A2

Pour les plus anciens, Dorothée a été découverte et propulsée par Jacqueline Joubert, la maman d’Antoine De Caune, sur Antenne 2 (maintenant France 2) à la présentation d’une grande émission pour la jeunesse : Récré A2.

La devise de l’émission était « apprendre en s’amusant », et le concept reflétait l’archétype de ce qu’on peut appeler une émission pour enfants classique : des séries du monde entier, des dessins animés et surtout des reportages « éducatifs ». La quotidienne dure 45 minutes et celle du mercredi après-midi dure 2 heures et est diffusée en direct. Mais l’idée de génie de Jacqueline Joubert est d’avoir créée autour de Dorothée une vraie bande d’animateurs, avec entre autre Corbier, Cabu, William Leymergie, Patrick Simpson Jones, Ariane Carletti, Jacky, Zabou Breitman, Luq Hamet, Marie Dauphin, Charlotte Kady…

Albator, Goldorak et les Ewoks ont fait leurs débuts dans cette émission, préfigurant ce que sera, quelques années plus tard, le phénomène manga.

Le déclin de l’émission commença en 1987, suite au départ de Dorothée pour TF1.

Les années TF1

En 1987, Dorothée accepte la proposition de TF1 de créer de toute pi§ce sa propre émission pour enfants : le Club Dorothée.

 

Dorothée reprend une bonne partie de son ancienne équipe, à savoir Corbier, Patrick, Jacky et Ariane pour co-animer avec elle les 35 heures de programmes hebdomadaires que la production doit fournir à la chaîne. A cette époque, TF1 atteint des scores d’audience inédits aujourd’hui, de l’ordre de 60% de parts de marché. Le Club est le vaisseaux amiral d’AB Production, mais d’autres émissions sont créées : Terre attention danger (émission sur l’écologie et la protection du monde animal), le Club Science, Pas de pitié pour les croissants, etc…

Elle anime aussi des grands prime-time, comme le Dorothée Show qui lui permet de chanter avec des légendes comme Ray Charles, Chuck Berry, Percy Sledge, Jerry Lee Lewis. Car Dorothée est aussi chanteuse. Recordwomen du monde du nombre de Bercy car elle a remplit intégralement cette salle à 56 reprises (ndlr : rien que ça !).

Le phénomène manga

Pour pouvoir alimenter les émissions, et en attendant que les studios d’animation français soient capables de créer vite et bien, AB Production décida d’importer en grand nombre des dessins animés japonais. C’est ainsi que nous avons découvert Dragon Ball, Juliette je t’aime, Olive et Tom, Jeanne et Serge, les Chevaliers du Zodiaque et tout les autres.

 


Génériques de dessins animés par Mon dernier métro

 

Le déclin de l’idole

Mais des critiques commencent à se faire de plus en plus pressantes. On reproche à Dorothée de faire l’apologie de la violence dans les dessins animés, et d’abrutir la jeunesse avec des programmes dont le scénario n’est pas toujours très élaboré. On commence à parler de télé-poubelle. C’est ainsi que, en 1997, TF1 stoppa brutalement le Club Dorothée, ne prévenant l’animatrice que quelques jours avant ce qui sera la dernière émission.

 

Presque 19 ans après, c’est avec émotion que j’aime à regarder de temps en temps des anciennes émissions, histoire de faire du bien à l’enfant que je suis encore au fond.

 

Photo du profil de Laurent

About Laurent

Contributeur régulier, webmaster, fondateur du site. Tel un Hannibal Smith auvergnat, il adore qu’un plan se déroule sans accroc.

Leave a Reply