Idéologie et super-héros : de la fiction à la réalité

By 28 mars 2016Actualité

De nos jours, certaines idéologie commence à refaire surface : haine de l’autre, usage de la violence. Même les super-héros s’y mettent.

Idéologie et fiction : hasard ou propagande ?

Les récents événements survenu en France et en Belgique ont fait naître des sentiments assez extrêmes : haine envers les musulmans, envie de vengeance, etc… Paradoxalement, on note un regain d’antisémitisme, une percée ininterrompue et durable des partis d’extrême droite (Front National en tête), et le parcours de Donald Trump aux USA dans la course à l’investiture républicaine pour la présidentielle de 2017. Tout ceci sont des indicateurs indiscutables d’un changement qui est en train de s’opérer dans notre monde. A la mondialisation a succédé la radicalisation des idées. Il serait faux de croire que celle-ci est l’apanage des terroristes.

Marion Maréchal le Pen

Marion Maréchal le Pen est le nouveau visage de l’extrêmisation du Front National

En janvier 2015, l’attentat contre les membres de la rédaction de Charlie Hebdo nous a sortit d’une certaine torpeur, et le spectre du 11 septembre 2001 s’est rappelé à notre bon souvenir. Et si nous nous sommes, pour la plupart, unis, certains ont commencés à pointer du doigt une soi-disant islamisation du pays. Les attentats du 13 novembre ont amplifiés cela. Le monde est réellement en guerre contre un ennemi qui peux frapper partout et à tout moment, de la façon la plus barbare qui soit. En cela, les quatre adaptations de comics du début d’année vont curieusement dans ce sens.

Daredevil saison 2 : fraîchement auréolé de sa victoire contre Fisk, Matt Murdock continue à jouer l’avocat le jour, le justicier la nuit en fracassant ses adversaires sans les tuer mais arrive le Punisher, un ancien militaire tuant et massacrant de façon extrêmement violente tout ceux qu’il juge coupable, sans aucune forme de procès. Sans aller jusque là, Daredevil finit par laisser faire le Punisher tout en condamnant ses méthodes. Une sorte de passivité provenant de la lassitude que ressent Murdock au fur et à mesure qu’il réalise que un certain mal ne peux être traité que par le mal. Et nombreux sont ceux qui souhaitent se faire justice eux même de nos jours, tel des justiciers populaires…

Franck Castle

Le Punisher, un homme qui décide de se faire justice…

Le cinéma met ces héros face à leurs responsabilités

Dans un registre plutôt léger, Deadpool présente Wade Wilson, ancien mercenaire reconvertit en machine à tuer mutante dotée d’un sens de l’humour à toute épreuve et d’une grande efficacité dans le maniement des armes. Une façon comme une autre de critiquer l’absurdité de l’idéologie d’une Amérique plus va-t-en-guerre que jamais sous l’égide de Trump et de la majorité républicaine. Pour autant, Batman v Superman prône clairement la vengeance. Confondant migrants et terroristes, victimes et criminels, Batman tue sans vergogne ceux qu’il juge coupable sans jamais envisager l’espace d’une seconde que ces gens devraient plutôt être remis entre les mains de la justice, comme dans toute bonne démocratie. Mieux, il affronte Superman, qu’il tient pour responsable de la mort de ses employés suite aux événements de Man of Steel, sans laisser une chance au Kryptonien de s’expliquer et de se racheter. Car c’est bien connu, ceux qui viennent d’ailleurs ne sont pas dignes de confiance ! Quand à Captain America Civil War, il prend le parti d’aller plus loin dans le propos car il met face à leurs responsabilités des super-héros n’en ayant fait qu’à leur tête. Probablement film le plus réfléchis, il pose la question de savoir ce qui se passera si nous cédons à notre envie de vengeance. Car toute cause a des conséquences.

Superman

Toutes les actions ont des conséquences…

Céder à Trump, Le Pen, ou tout autre choix se fondant sur la haine des étrangers, la peur de l’autre, l’envie de vengeance ne sera pas sans conséquences. A quelques encablures de l’Euro de foot, de deux présidentielles, il y aura d’autres attentats de grande ampleur, c’est une certitude. Nous ne devons pas nous laisser aller, et faire posément les bons choix car en cas d’erreur les répercutions seront dramatiques.

Photo du profil de Laurent

About Laurent

Contributeur régulier, webmaster, fondateur du site. Tel un Hannibal Smith auvergnat, il adore qu’un plan se déroule sans accroc.

Leave a Reply

Aller à la barre d’outils