Independance Day Resurgence, la critique !!!!

By 29 août 2016Critiques

Independence Day Resurgence nous arrive près de 20 ans après le premier volet, mais fallait il vraiment le faire ?

Ps : Attention, cette critique ne va pas se retenir, ça va critiquer, spoiler (même si faut pas s’attendre à du croustillant), et peut être même vous éviter de dépenser de l’argent pour rien.

Synopsis :

« Nous avons toujours su qu’ils reviendraient. La Terre est menacée par une catastrophe d’une ampleur inimaginable. Pour la protéger, toutes les nations ont collaboré autour d’un programme de défense colossal exploitant la technologie extraterrestre récupérée. Mais rien ne peut nous préparer à la force de frappe sans précédent des aliens. Seule l’ingéniosité et le courage de quelques hommes et femmes (des américains et une française, sûrement pour l’équité) peuvent sauver l’humanité de l’extinction. »

Les suites c’est pas pour lui !

Roland Emmerich l’avait toujours dit, il ne veut pas faire de suites à ses films, il n’aime pas ça, ils se suffisent à eux même. Et pourtant le voilà qui nous sort sa première suite, sachant qu’il planche déjà sur le reboot de Stargate (dommage, il ne fallait pas, l’original se suffit à lui seul).

Mais alors, pourquoi l’a-t-il fait ? Il aime dire que grâce à la technologie d’aujourd’hui, on peut faire des choses impossibles il y a 20 ans (en même temps, c’est pas vraiment une surprise) et que c’était le bon moment pour enfin donner aux fans la suite tant attendue. Sauf que c’était une connerie, il aurait dut rester sur  sa première pensée.

Independance Day Resurgence, le nanar qui ne s’assume pas…

Car, il faut se le dire avant de le voir, Independence Day Resurgence, tout comme le premier, est un très gros nanar. Pensez bien à enlever votre cervelle et la poser à coté avant le début du film, sinon vous risquez de passer un très mauvais moment.

Mais quand on parle de nanar, on pense forcément à un scénario ridicule, à des situations improbables, à des acteurs qui jouent mal, à des dialogues complètement pourris.

Tout y est, même les acteurs qui jouent mal, mais c’est pas fait exprès, c’est juste qu’ils n’ont clairement pas envie d’être là. A aucun moment ils arrivent à être crédibles. Que ce soit dans les dialogues d’une platitude absolue (c’était peut être du à la vf), ou l’absence presque total d’émotions chez les personnages malgré les événements qui se déroulent. Les vannes sont un repompage du premier film et tombent toujours à côté. C’est comme si ils étaient tous blasés. Les anciens font acte de présence en pensant au chèque à la fin, les nouveaux n’ont pratiquement aucun charisme.

Nous avons des milliers de morts, Londres pulvérisé (et que Londres, Rolland a peut-être fait la paix avec New York), et pourtant, on ne ressent pas grand chose.  Comme les personnages, peut-être qu’on commence nous aussi à être blasés.

Pourquoi le voir ?

Independence Day Resurgence est une immense blague, rempli de situations toutes plus improbables les unes que les autres. Le vaisseaux alien est d’une taille astronomique. En effet, il est plus grand que l’atlantique, allant de Washington jusqu’à Paris, à savoir plus de 6165 km de diamètre. A terme de comparaison, les vaisseaux du premier (ceux qui détruise les villes) faisaient 24 km de diamètre. Et ça fini en véritable fight contre un alien géant qui court comme un clébard dans le désert de la zone 51 (oui oui, la même que dans le premier) et tire sur les vaisseaux alliés au fusil plasma géant.

En plus d’être improbable de par ses situations, le film accumule les incohérences.

On retrouve tous nos personnages dans leurs rôles respectif, même un qui était pourtant bien mort il y a 20 ans étouffé par une tentacule alien.

Brent Spiner

Vous vous souvenez de lui, ben il est ressuscité, et c’est même pas un zombie

En fait, le seul acteur qui aurait pu être intéressant n’apparaît que pendant une demi seconde à l’image sur une photographie. Will Smith, ayant peut être senti le coup, a préféré le chèque de la Warner pour Suicide Squad (même si c’est pas certain que le film soit vraiment mieux).

Surement vexé par son refus de revenir, les scénaristes ont préféré lui donner la mort la plus pourri qui soit. Le meilleur pilote que l’armée américaine est eu est mort dans un crash lors d’un vol d’essai. Cette mort ressemble plus à une vengeance contre Will Smith.

Nous passerons d’autres incohérences pour parler de notre petite française. Charlotte. CHARLOTTE.

ATTENTION, ATTENTION : cachez vos enfants

La vanne qui suit a été classée PEGI 16 par le CSA. Les féministes, fémens, vegans, platistes, tous ceux qui n’ont pas d’humour et les moralisateurs de l’extrême ont déjà prévu de déposer plainte auprès de l’association : « contre les vannes de merdes, de mauvais goût et les misogynes ».

nymphomaniac

Charlotte, tu vois quand tu veux, tu sais l’ouvrir !!!

Charlotte, tu as hérité des mêmes gènes que ton père. Quand tu parles, on te comprend pas. Mais pas parce que tu es bourrée, non. Juste qu’il faudrait que tu apprennes à parler un peu plus fort (ou que tu ouvres plus grand la bouche) et à y mettre (ce que tu veux dedans) un petit peu plus du tien pour être crédible. Ou alors tu t’es peut être casser la voix (à défaut d’autre chose) à trop simuler dans Nymphomaniac quand Willem faisait semblant de te lustrer la rondelle. A moins qu’il y ait un truc qui soit rester bloquer dans ta gorge (un poil de … ?)

N’empêche, c’est peut être ce qu’il manque au film, une bonne simulation, ça t’aurait peut être évité de passer totalement inaperçu au passage.

Ouai mais le film aurait eu un autre nom du coup. ??????? Introspection Day :Raies urgence ??????? Mouai, je dis ça, je dis rien !!!

 

Fin de la classification, retour à la normal, les enfants peuvent revenir…

 

 

Nanar ou navet ?

Un nanar est un mauvais film qui malgré tout te fais passer un très bon moment. Tu sais que c’est complètement débile, voir pourri, mais pour une raison qui t’échappe, c’est quand même vachement bien.

Un navet est un mauvais film juste mauvais, qui te fait réaliser à la fin que tu viens de perdre 1h30 de ta vie (2h pour independence day resurgence).

Verdict : moyen bof sauf si t’es bourré, déchiré ou que tu n’es pas regardant

Independence day resurgence n’est clairement pas le film de l’année, on l’oubliera aussitôt fini. Mais si on est dans un bon jour, qu’on a pensé à déposer son cerveau avant le début du film, et qu’on le regarde au 23èmes degré, entre potes ou copines, avec quelque bière (ou plein) dans le bide, assurément qu’on passera malgré tout une bonne soirée, et qu’on pourrait même l’apprécier.

C’est pas encore un navet, mais ça reste un mauvais nanar. Pour sur que si ils tentent une suite (et vu la fin, ce sera la guerre des étoiles), ils peuvent nous pondre un navet. Au choix, un bon Starship Trooper (le premier), aujourd’hui encore ça passe très très bien.

Mieux vaut attendre que TF1 le diffuse dans 2 ans, payé trop cher avec notre redevance TV.

Ps : bite, cul, chatte, sodomie HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA

Photo du profil de Shin666

About Shin666

Un geek ne vieillit pas, il level up !

Leave a Reply

Aller à la barre d’outils