Paname mon amour

By 20 octobre 2015Actualité

Dans le Paris des petits quartiers
Oubliés de touristes les cartes postales
Et leurs vieux clichés
La Tour Eiffel se la joue aux yeux des passants
Mais moi j’vous emmène à Ménilmontant
V’nez prendre un p’tit verre v’z’êtes mes invités

C’est par ces mots que commence l’une des plus belles chansons sur la ville lumière. A mes yeux, Paris est la plus belle ville du monde. Si je ferme les yeux et que je me concentre, mes narines se mettent à frémir à nouveau du parfum des fragrances qui émanent de la boutique de Serge Lutens dans les jardins du Palais-Royal. Mes mains cherchent le zinc patiné de cette vieille brasserie de Belleville dans laquelle j’ai rencontré, un soir, cette jolie brune… Et mes oreilles résonnent encore de la voix des marchants du marché des Enfants-Rouges le dimanche matin quand Paris s’éveille doucement…

 

 

 

Un matin au marché des Enfants-Rouges

Un matin au marché des Enfants-Rouges

 

 

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé Paris. D’abord par procuration, puis par moi-même quand j’ai put y aller pour passer des concours de musique. La première fois où mes yeux se sont posés sur la Dame de Fer j’ai eut l’impression d’être, en quelque sorte, écrasé par elle. Il faut dire que, du haut de ses 324 mètres, elle se pose là ! Et j’ai aussi le souvenir de l’avoir trouvée vertigineuse. La légende raconte que son maillage de fer et d’acier aurait inspiré la création des bas-résilles ! D’ailleurs, Jean-Paul Gaultier a donné corps à la légende en 2011 :

tour eiffel gaultier

La meilleure façon de profiter de Paris, c’est d’accepter de s’y perdre. S’abandonner à la ville. C’est comme ça que, au détour d’une ruelle, vous ferez la rencontre d’un cuisinier fait de métal qui n’a rien à envier à l’homme de fer blanc du magicien d’Oz ! Vous pourrez aussi, en déambulant dans les ruelles de la butte Montmartre, tomber nez à nez avec l’une des plus anciennes adresses mythiques : la Crémaillère 1900.

La Crémaillère  1900 est l’un des plus vieux restaurants montmartrois, mais c’est aussi un cabaret dans lequel j’ai récemment fais la rencontre d’un pianiste extrêmement doué (vidéo ci-dessus) et de sa chanteuse absolument exquise. C’est comme ça tous les soirs à Paris. Au retour ne pas oublier de saluer les escaliers vertigineux et le funiculaire.

Les escaliers de la butte sont durs aux miséreux...

Les escaliers de la butte sont durs aux miséreux…

 

 

Et puis, quitte à profiter de Paris, autant en profiter aussi de nuit ! Parce que Paris est une ville qui se dévoile autant la nuit que le jour. Finalement, on  lève le nez, on se laisse porter par l’atmosphère particulière et on se retrouve vite à arpenter une rue de Rivoli qui ne voit pas la différence entre la nuit et le jour au vu de sa fréquentation !

Et, sans crier gare, c’est le Louvre qui s’offre à nous !

La pyramide du Louvre

La pyramide du Louvre

 

Au passage, mon 6S Plus n’a pas put s’empêcher de shooter ceci :

 

IMG_0176

Et quitte à marcher jusqu’à la rue de Rivoli, autant aller dire bonjour au plus célèbre sonneur de cloches du monde :

Notre-Dame-de-Paris

Notre-Dame-de-Paris

 

C’est fou l’effet que fait cette cathédrale quand on est sur son parvis. On a peine à imaginer que ces gargouilles ont presque 700 ans… Et l’âme de Paris fait que de nouvelles rencontres se font ici aussi :

 

Paris se réveille, quand les cloches sonnent,
Dans les tours de Notre-Dame. Le pêcheur se poissonne, le mitron mitronne,
Sous les tours de Notre-Dame.
Le bourdon éclate en milles tonnerres,
La clochette légère tinte claire.
Et l’on dit que c’est l’âme de Paris qui s’enflamme
Quand sonnent, les cloches de Notre-Dame.

Et pour bien finir la nuit, passage obligé sur les quais du 7e arrondissment pour saluer comme il se doit la seule et unique Dame de Fer :

 

Un soir à la Tour Eiffel...

Un soir à la Tour Eiffel…

 

Cette ville est vraiment unique, magnifique, magique… On ne peux la quitter sans laisser avec elle un morceau de son coeur. Tout y est plus rapide, mais aussi plus lent à la fois. Nous n’y sommes personne, noyés dans le flot des parisiens pressés et stressés, et c’est aussi pour ça que l’on peut y être nous-même. Insignifiants et uniques à la fois.

 

 

 

Paris sera toujours Paris !
La plus belle ville du monde
Malgré l’obscurité profonde
Son éclat ne peut être assombri
Paris sera toujours Paris !
Plus on réduit son éclairage
Plus on voit briller son courage
Plus on voit briller son esprit
Paris sera toujours Paris !

Photo du profil de Laurent

About Laurent

Contributeur régulier, webmaster, fondateur du site. Tel un Hannibal Smith auvergnat, il adore qu’un plan se déroule sans accroc.

Leave a Reply

Aller à la barre d’outils