Star Wars : critique du réveil de la Force

By 20 décembre 2015Cinéma, DisneyWorld

Vous l’avez attendu, la voici la voilà : la critique tant attendu de Star Wars 7 le réveil de la Force. Critique garantie avec spoilers ! 

Daisy Ridley

Rey est au coeur de l’intrigue

Mercredi 16 décembre 2015. 16 ans après la sortie de la menace fantôme, me voilà au ciné-dôme de Clermont-Ferrand avec ma copine Lucette, et nous nous apprêtons à vivre un moment historique. Car c’est ce qu’est le réveil de la Force. C’est non-seulement le retour de la saga Star Wars au cinéma, mais c’est aussi la vraie suite de la trilogie historique, celle qui nous a tous fait rêver, et surtout le retour de Han Solo, la princesse Leïa et LUUUUUUUUUKE SKYYYYYYYYWALKER !!!!! Et c’est avec la gorge nouée que, sur les notes de John Williams, j’ai vu apparaître, le mythique texte déroulant.

L’histoire se déroule 30 ans après le retour du Jedi. Luke a disparu, la nouvelle République commence à montrer ses limites et des fanatiques de l’empire ont fondés le premier Ordre. Finn, l’un des nouveaux Stormtroopers déserte et aide Poe Dameron, l’un des pilotes de la Rébellion, à fuire. Sur Jaakku il rencontre Rey, une pilleuse qui va le suivre en l’aidant à ramener BB-8 (droïde astromech descendant de R2D2) à rejoindre la base des rebelles en volant un cargo corellien qui n’est autre que le Faucon Millenium. Ils rencontrent Han Solo et Chewbacca, redevenus contrebandiers, et arrivent dans un repère sur une planète forestière. Pendant ce temps, Kylo Ren, maître de l’ordre des chevaliers de Ren, et le suprême leader Snoke échaffaudent un plan pour mater les rebelles et faire triompher le côté Obscur…

Pas besoin d’aller plus loin, vous découvrirez la suite en salle. Toujours est-il que le film réalisé par J. J. Abrams est dans la droite lignée de l’ancienne trilogie. En fait, c’est même une déclaration d’amour pour les épisodes 4, 5 et 6. Une sorte de construction en miroir, parfois pour le pire, mais surtout pour le meilleur. Ce qui donne aussi l’impression de retrouver des vieux amis. Et les références à la Force ainsi qu’à l’existence des Jedi sont légions, c’est même l’une des raisons qui poussent Rey à suivre Finn.

Le revers de la médaille, c’est que 1/ le film pose plus de questions qu’il n’apporte de réponses et 2/ il manque de nouveautés. On peux aussi lui reprocher certaines facilités due à la mise en scène du réalisateur. Mais le cliffhanger de la fin est la promesse d’un avenir radieux. En attendant l’épisode 8, prévu pour mai 2017, nous aurons droit à un spin-off intitulé Rogue One qui, apparemment, apportera des éléments de réponse importants. Donc restez connectés, et que la Force soit avec vous.

Photo du profil de Laurent

About Laurent

Contributeur régulier, webmaster, fondateur du site. Tel un Hannibal Smith auvergnat, il adore qu’un plan se déroule sans accroc.

Leave a Reply